Les indiens Mapuche détruisent un second refuge en Argentine

Après la destruction par le feu du refuge Neumeyer en 2014, c’est au tour du refuge Jakob de partir en fumée. Le sinistre est intentionnel et porte la signature des terroristes indiens Mapuche qui revendiquent ces terres de la région de San Carlos de Bariloche en Patagonie Argentine.

Pourtant les Mapuche ne sont pas plus autochtones que les colons espagnols ou italiens arrivés sur ces terres il y a 100 ans. En effet, ce n’est que quelques décennies avant que les indiens Mapuche sont venus coloniser ces terres en exterminant les indiens autochtones Tehuelche.

Bénéficiant pendant plusieurs années d’une législation très favorable visant a une meilleure intégration via notamment une reconnaissance des crimes et spoliations liées a la colonisation, de très nombreux “indiens mapuche” sont venus réclamer une part de ces terres.

Plusieurs actions violentes ont déjà eu lieu contre des installations

Plusieurs actions violentes ont déjà eu lieu contre des installations, refuges, et véhicules des gardes du Parc National Nahuel Huapi.

L’exaspération est grande dans la communauté montagnarde, tout comme auprès des population non mapuche, générant des tensions de plus en plus fortes et un clivage de plus en plus marqué qui ne bénéficiera à personne et encore moins à la cause défendue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.