Les Piolets d’Or 2013

LES PIOLETS D’OR


?


03 au 06 avril 2013


à Chamonix-Mont-Blanc (F) et Courmayeur (I)


?


?


Les Piolets d’Or 2013 sont en pleine préparation avec cette année encore de nombreuses expéditions audacieuses, à l’éthique exemplaire. Pour cette 21ème édition l’équipe organisatrice a souhaité amorcer un changement, que vous découvrirez lors de l’événement à Chamonix et Courmayeur. La Montagne avec un grand «?M?» a connu en 2012 de très belles expéditions et premières. Mais elle a aussi été pointée du doigt lors des accidents tragiques qu’ont été l’avalanche sur les pentes du Mont Maudit et celle du Manaslu. Tout cela nous a amené à plus de réflexions sur notre pratique de la montagne. Réflexions et échanges que nous allons favoriser entre tous les acteurs et le public lors de ces Piolets d’Or 2013.


?


?


POURQUOI LES PIOLETS D’OR??


?


Les Piolets d’Or ont pour objectif de célébrer l’alpinisme de haut niveau, un engagement, un esprit, des valeurs. Ils réunissent les acteurs internationaux des plus remarquables ascensions de l’année précédente, réalisées sur toutes les montagnes du monde. Ils s’attachent à faire de l’alpinisme une richesse partagée et valorisée au niveau mondial, capable de rassembler autour de valeurs morales et de comportements accomplis, le meilleur des ambitions humaines.


?


Soutenus par des instances internationales telles que l’Alpine Club, l’American Alpine Club, le Club Alpin Italien, la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade et la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne, l’esprit des Piolets d’Or trouve son inspiration dans la riche histoire de l’alpinisme, valorisant l’esprit de cordée, l’audace et le sens de l’exploration dans l’art de gravir les montagnes.


?



PIOLETS D’OR 2013


?


2012 a vu de très belles réalisations se succéder de part les montagnes du monde?: Patagonie, Alaska, Alpes, Karakorum, Himalaya…


Les expéditions évoluant dans le respect des montagnes, de leurs habitants, de leur culture et d’une éthique sportive favorisant l’aventure et l’engagement sont toujours plus nombreuses et la sélection sera difficile. Si la réussite d’une expédition repose très souvent sur les conditions, la météo et un certain timing, il ne faut pas en oublier la témérité, la curiosité et le talent des alpinistes qui les mènent. Ces qualités et cet esprit sont partagés par toutes les générations comme le prouvent les ascensions de 2012.


La liste de toutes les premières ascensions de l’année sera sur le site des Piolets d’Or à partir du 7 février 2013?: www.pioletsdor.com


?


?


5ième PIOLET D’OR CARRIERE «?Prix Walter Bonatti?»


?


Le Piolet d’Or Carrière a été crée pour récompenser une carrière dont l’esprit a inspiré les générations suivantes, dans le sens des critères établis par la charte des Piolets d’Or.


En 2009, le premier Piolet d’Or Carrière était attribué à Walter Bonatti, suivi par Reinhold Messner (2010), Doug SCOTT (2011) et enfin Robert PARAGOT (2012).


?


Le cinquième Piolet d’Or carrière sera attribué cette année à Kurt Diemberger.


Né en 1932, à Villach, en Autriche, ce monsieur de 81 ans a connu une jeunesse tumultueuse dans les montagnes. Il commençait ses étés dans les Alpes occidentales, alors que la glace était en bonne condition, et les finissaient sur le rocher des Dolomites, en septembre.


A ce rythme, Kurt Diemberger accumula vite une liste de courses impressionnante. Entre 1956 et 1958, il gravit, avec son ami et compagnon de cordée Wolfgang Stefan les «?Trois faces Nord?»?: Cervin, Eiger, Grandes Jorasses.


En 1957, il participe à la première du Broad Peak (8051 m), une expédition audacieuse pour l’époque à seulement quatre alpinistes?: Kurt Diemberger, Markus Schmuck, Fritz Wintesteller et le légendaire Hermann Buhl, auteur de la première du Nanga Parbat (8125 m) en 1953. Après le Broad Peak, il part avec Buhl pour le beau sommet du Chogolisa (7665 m), en style alpin. Dans le brouillard, Buhl disparaît à la suite d’une rupture de corniche.


?


Kurt connaît à nouveau la joie du sommet au Dhaulagiri (8167 m), en 1960, avec une expédition suisse. Il devient alors l’un des rares hommes à avoir gravi deux 8000. Mais ce ne sont pas là ses seules aventures en Himalaya?: Kurt mène plusieurs expéditions légères en Hindu Kuch, gagnant l’Afghanistan depuis l’Autriche au volant d’un minibus VW. Il y réussit plusieurs ascensions en style léger, parmi lesquelles celle du Tririch Mir IV (7338 m).


En 1978 il gravit au printemps le Makalu, puis l’Everest à l’automne, avec Pierre Mazeaud. En 1979 il réussit Gasherbrum II (8035 m), puis, en 1986, le K2 (8611 m). Pris par la tempête, Kurt et sa compagne Julie Tullis sont bloqués en altitude. Julie décède d’un œdème, Kurt s’en tire avec de gelures qui lui valent de sévères amputations.


?


Kurt Diemberger continue depuis à courir les montagnes, en particulier en Chine. Ecrivain, cinéaste, conférencier, ses œuvres témoignent de sa vitalité, de sa passion pour la montagne, et de son exceptionnelle longévité.


?


?


Retrouvez toutes les informations sur http://www.pioletsdor.com/


Suivez toute l’actualité des Piolets d’Or sur Twitter et Facebook

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.