Les Piolets d’Or Jury International

03 au 06 avril 2013 à Chamonix-Mont-Blanc (F) et Courmayeur (I)

Le long et minutieux processus de sélection des ascensions qui a débuté en 2012 touche à sa fin. Une liste d’ascensions répondant aux critères de la charte des Piolets d’or a été établie par le comité technique des Piolets d’or, aidé de ses correspondants dans le monde entier. L’année 2012 peut déjà être considérée comme exceptionnelle, par le nombre et la qualité des performances réussies par des alpinistes de toutes nationalités.

C’est à partir de cette liste que le Jury va retenir les ascensions pour nominations aux 21è Piolets d’Or. Celles-ci représenteront l’alpinisme mondial au pied du mont Blanc, début avril à Chamonix et Courmayeur.

Les Piolets d’or sont fiers et honorés d’accueillir cette année comme membres du jury des alpinistes renommés, admirés pour leurs réalisations et leur intégrité. Ces hommes et ces femmes, porteurs des valeurs et de l’éthique qui fondent les principes de l’alpinisme que les Piolets d’or entendent promouvoir, sont restés passionnés comme au premier jour. C’est avec spontanéité et simplicité qu’ils ont accepté d’être les membres du Jury de ces 21è Piolets d’Or.

En accord avec la Charte des Piolets d’or, ils seront, au même titre que les alpinistes auteurs des performances nominées cette année, les ambassadeurs d’un alpinisme soucieux de respecter les montagnes et les hommes qui vivent à leur pied. Au-delà de la performance, ils mettront en valeur des gestes d’alpinisme qui témoigneront que cette activité est une aventure universelle, humaine et culturelle tout autant que sportive.

JURY INTERNATIONAL

Stephen Venables

Agé de 58 ans, le britannique Stephen Venables est considéré comme un théoricien du style alpin, qu’il a contribué à populariser à travers son livre « Himalaya en style alpin »
(Arthaud, 1996, avec Andy Fanshawe), et qui a inspiré de nombreux alpinistes. En 1988, il réalise son ascension la plus célèbre, la face Kangshung du Col sud de l’Everest, difficile et dangereuse, avec Robert Anderson, Ed Webster et Paul Teare. Après avoir atteint le Col sud à 8000 mètres, Stephen, seul, atteint le sommet de l’Everest au terme d’une incroyable ascension, sans faire usage d’oxygène en bouteille, ce qui était à l’époque très rare, et reste exceptionnel. Stephen a participé à de nombreuses expéditions : Hindu Kush (Afghanistan/Pakistan, 1977), Kishtwar Shivling (Inde, 1983), Solu Tower (Pakistan, 1987), Kusum Kanguru (Népal, 1991), Panch Chuli V (Inde, 1992). Il a aussi grimpé au Pérou, en Bolivie, en Patagonie et en Georgie du Sud. Auteur de livres et de documentaires, il a été Président de l’Alpine Club. Il préside ce jury des XXI Piolets d’or, sept ans après avoir rempli ce même rôle et en ayant distingué pour l’occasion les mérites des américains Steve House et Vince Anderson à travers leur ascension remarquable du versant Rupal du Nanga Parbat.

Silvo KARO, 52 ans, est un des meilleurs alpinistes slovènes. Il a résolu de nombreux problèmes alpins, comme au Bhagirathi III (Inde, Garhwal, 1990). En 1986, il trace avec ses amis slovènes la Directissime de l’Enfer sur la face Est du Cerro Torre en Patagonie.
Très actif dans cette partie sud de la cordillère des Andes, il ouvre aussi à la Torre Egger et au Fitz Roy. Avec Rolando Garibotti, il expérimente le style non-stop dans la voie Slovaque de la face sud-ouest de ce dernier en 30 heures. En 2005, c’est l’arête sud-est du Cerro Torre en commençant par l’Aguje Medialuna qu’il gravit : 1700 mètres d’escalade. Au Pakistan en 2006, la célèbre Eternal Flame à la tour de Trango (Pakistan) le voit passer en une journée. Grimpeur particulièrement rapide, Silvo mène une longue et fructueuse carrière, une passion pour la montagne également militante par le biais de Mountain Wilderness. Il fut aussi membre du jury des Piolets d’or en 2006, sous la présidence de Stephen Venables.

Katsutaka Yokoyama, Japonais, 31 ans, Katsutaka « Jumbo » Yokoyama s’est illustré à maintes reprises sur les montagnes du monde en Bolivie, en Alaska, au Canada, et a visité cette année la Patagonie. Plusieurs de ses ascensions, menées notamment avec ses compatriotes Yasushi Okada – 1ère de la face sud-est du mont Logan (5900 m., Canada), voie I-TO, 2010 – ou avec Fumitaka Ichimura et Yusuke Sato – enchaînement sur le Denali (6194m., Alaska) des voies Isis Face, Rampe à la descente et Slovak, 2008 – ont été saluées par ses pairs et pour la première récompensée par un Piolet d’Or des mains du président du jury d’alors, l’américain Greg Child. Fidèle adepte du style alpin, Katsutaka incarne comme ses compagnons nommés ici cette éthique, où engagement et économie de moyens sont comme règles.

Gerlinde Kaltenbrunner Toute récente détentrice du titre de première femme à avoir gravi les 14 8000 de l’Himalaya sans oxygène, parfois par des voies difficiles et surtout en équipe réduite – dernière ascension du challenge réussie par l’arête nord du K2 en août 2011 avec le Polonais Darek Zaluski et les Kazakhs Maxut Zumayev et Vassiliy Pivtsov – l’Autrichienne Gerlinde Kaltenbrunner, 41 ans, s’exprimait aussi dernièrement en pur style alpin sur la face nord du Nuptse (7861 m., Népal), où en quatre jours de mai 2012 elle répétait la voie Bettembourg-Hall-Rouse-Scott avec l’Allemand David Göttler. Après douze années consacrées à gravir les 14 plus hauts sommets du monde, Kaltenbrunner souligne désormais son attrait pour le style alpin sur les hauts sommets plus anonymes de l’Himalaya, où cette éthique demeure applicable.

Retrouvez toutes les informations sur http://www.pioletsdor.com

Suivez toute l’actualité des Piolets d’Or sur Twitter et Facebook

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.