Les risques de l’escalade sans permis sur les sommets du Népal

Santi Padrós, Oriol Baró et Roger Cararach, sont menacés de sanctions pour avoir gravi des sommets sans autorisations.

Les trois alpinistes ont ouvert des voies sur le Karyolung (6.511 m) et le Numbur (6.959 m) sans avoir effectué les démarches administratives nécessaires pour obtenir un permis d’ascension.
Ils risquent une forte amende et l’interdiction de grimper de nouveau au Népal pour 10 ans.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.