Les russes s’offrent la première de la face Sud Ouest du Thamserku

Le sommet du Thamserku, dans le Khumbu dans l’Est du Népal est bien connu des trekkeurs qui se rendent au camp de base de l’Everest. Pourtant sa gigantesque face Sud Ouest (1900m de paroi) était jusqu’à maintenant demeurée vierge.

C’est aux russes Alexander Gukov et Alex Lonchinsky que l’on doit cette ascension en 8 jours pour parvenir aux 6623m du sommet.

Quittant le parcours habituel du trekk, les deux compères ont entendu d’autres trekkeurs leur crier qu’ils se trompaient d’itinéraire et qu’il n’allaient jamais atteindre Namche Bazar par où ils partaient.

Le sommet du Thamserku n’a connu qu’un poignée d’ascensions depuis la première en 1964.
La face Sud Ouest restait jusqu’alors vierge même si de nombreux alpinistes ont rêver d’y tracer une ligne.

Ce fût le cas d’une expédition japonaise en 1980 composée de 9 alpinistes et qui parvint à 6300m avant de filer vers l’arrête Ouest pour rejoindre le sommet. Six ans plus tard, c’est au tour des espagnol d’arriver au même endroit mais a cours de gaz, ils devront battre en retraite.
Le grimpeur espagnol Jose Manuel Gonzales écrira dans l’Himalayan Journal, ‘So near the summit and yet so far…’

[Photos] courtoisie de Anna Piunova/mountain.ru

28 ans après la tentative des espagnols, ce sont les russes Gukov et Lonchinsky qui ont donc décidé de tenter leur chance.
Ils effectueront leur acclimatation sur le Kusum Kanguru (6367m) et sur l’Island Peak (également appelé Imja Tsé, 6189m) avant de rejoindre le pied de la face du Thamserku le 27 avril dernier.

Il leur faudra six bivouacs pour parvenir a ouvrir en style alpin la voie ‘Shy girl’, franchissant des difficulté de 6b/A2/90° (70° de moyenne) tout au long des 1900m de mixte de la face.

Lonchinsky déclarera à nos confrères de Mountain.ru ‘Le jour où nous envisagions le sommet, la météo a tourné au mauvais a 9h00 et à atteint le pire quand nous sommes parvenus sur l’arrète, à trois longueurs du sommet. Mais le jour suivant au levé à 3h du matin nous sommes parvenus au sommet en 3h30. Bien que venté, la météo offrait une très bonne visibilité et du soleil. La descente s’est effectuée de manière sure.

Sources: Anna Piunova, 1980 American Alpine Journal, 1988 Himalayan Journal, www.thebmc.co.uk, mountain.ru

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.