L’escalade a-t-elle vendu son âme? les réactions

L’article de Peter Beal sur l’importance du message commercial au sein des échanges liés à la grimpe a suscité de nombreuses réactions tant auprès de Peter pour ses propos sur son blog qu’en France après la publication de notre article sur kairn.com.

Voici quelques unes des nombreuses réactions reçues sur notre mail :

Il est vrai que l’escalade comme tout sport, a besoin des marques et de leur soutien pour exister. Il est vrai que dans certains lieux et a certains évènements, leur présence devient ‘étouffante’. Mais il s’agit d’endroits et d’évènements où leur présence est souhaitée, où le publique et dynamique et n’a pas (encore) atteint la moralité de la reflexion sur la performance pure.
Je pense qu’il est facilement possible de trouver des grimpeurs présents sur la scène internationale, certes représentant une marque, mais ne vivant pas à son crochet, et ne la considérant que comme un moyen de subsister et de vivre de sa passion.
Un retour aux sources de l’escalade n’est désormais plus possible, Edlinger en a terminé, et il est je pense bénéfique d’avoir le soutien de firmes pour voir se développer de nouveaux projets et idées.
N’étant pas très documenté ni expérimenté, je vous prie de m’excuser si cet avis est erroné ou inutile.
Légèrement
,’
Thibault B
**********************************************************************************
Pour ma part, j’ai remarqué qu’il y a une baisse progressive, mais significative du niveau d’objectivité des tests matériel dans les magazines spécialisés.
Ce que je trouve regrettable et quelque peu hypocrite. En effet en lisant le test chausson 2012 d’un magazine connu en France, je m’aperçois que tout les chaussons obtiennent une note d’au moins 4/5 ! Conclusion : tout les chaussons du marché d’excellent produits ? Ca semble peu plausible. Ceci d’autant plus si l’on compare par exemple avec les tests de produits divers publiés par UFC Que Choisir (Union Française des Consommateurs), que je juge comme impartiaux, ou il est fréquent de voir des produits de marque obtenir des notes bien inférieur à 10/20.
Je ne pense pas que ce sujet mérite à lui seul un article, mais il témoigne du phénomène de glissement vers le marketing que connait notre sport
.’
Jeremie C
**************************************************************************************

‘Je suis d’accord sur votre constat général. Je suis de la génération des Edlinger et Berhault… Il y a un manque de charisme ahurissant dans la jeune génération. A noter que Alex Chabot qui s’est battu comme il a pu contre le système a été complètement évincé du milieu par les mécanismes que vous citez. La dernière vidéo de Dai Koyamada va à l’encontre de la vidéo de grimpe standard. Elle est un exemple, et elle présente une esthétique différente. C’est un signe positif, à mettre en avant à mon avis ( vous l’avez fait d’ailleur! ). L’escalade est un sport particulièrement esthétique. Pourtant les codes devraient évoluer. Ceux actuels sont le reflêt de ce manque d’âme que vous citez. Des gens comme Kosicki, Grunenwald avaient montré la voie. Qui peut se revendiquer à l’heure actuelle en France de renouveler l’esthétique? L’âme et l’esthétique sont très liés!
– La communauté de l’escalade manque d’un access fund à l’américaine. Je pense qu’il en faudrait un au niveau européen avec déclinaison par pays. Mais en France, créer un tel organisme ne serait pas suffisant. Il faudrait aussi l’état d’esprit qui va avec. Il n’y a aucune notion de ‘corporatisme’ dans notre milieu français, pourtant bien nécessaire pour défendre notre activité et nos sites. Sur la côte d’azur, nous n’avons quasiment aucun pouvoir et aucune représentativité, ou si peu. Un contre exemple est cependant celui d’Annot, où, dans un milieu de chasseurs particulièrement prononcé, les grimpeurs ont réussi à se faire reconnaître et maintenant je pense apprécier ( bravo à Cyril Lemenestrel pour les blocs et à Lionel Catsoyanis pour la falaise et les évennement de grimpe en plein dans le village ). Une expérience à mettre en avant et à citer en référence à mon avis.
– Il y a un autre thème qui me semble absolument tabou et que j’aimerais voir traîter: la peur en escalade!
Cordialement,’

Lionel

Nous allons prendre en compte ces remarques et tâcher de mieux répondre a vos attentes. N’hésitez pas a être force de proposition, en nous contactant via le formulaire de contact de kairn ou bien le facebook pour proposer des sujets ou échanger.

 

Laisser un commentaire

9 − cinq =