L’escalade, une activité très ‘sociale’ que l’on peut aisément faire partager

Le NY Times s’est penché sur la dernière tentative de Tommy Caldwell à El Cap. Comme l’an dernier, Tommy a communiqué via les réseaux sociaux en paroi grâce à son I Phone, donnant des news en temps réel sur son avancée dans le big wall.

La thèse développée est que l’escalade et l’alpinisme sont des activités assez solitaires qui sont aisément partagées au plus grand nombre avec un délai rapide, ou quasiment en temps réel.

‘Les gens peuvent savoir où nous en sommes dans notre progression, comme si ils suivaient un match de foot’ affirme Caldwell.

L’article complet ici

Source : Climb Narc

Photo : coll. Laurent Triay

Laisser un commentaire

dix-sept − 14 =