L’Everest sous surveillance

Une équipe scientifique a installer une station de controle sur le flanc népalais de l’Everest. Il sera maintenant plus facile de communiquer et de connaître les conditions climatiques sur la montagne.

90 ans après la première expédition à l’Everest (les anglais en 1921 par la face Nord), la plus haute montagne du monde est l’une des plus connues. Des dizaines d’expéditions se rendent chaque année au camp de base transmettant des informations vers le pays d’origine au travers de téléphones satellites ou du nouveau système 3G installé par le Népal.

Mais dorénavant, une station de surveillance météo et permettant de photographier la montagne en permanence a été installée sur le Kala Patthar, a 5500m d’altitude et a 11km de l’Everest. La station a été mise en place le 15 mai dernier et mesure des données météo comme la température, la radiation globale, l’humidité relative, la radiacion UVA, la pression, la vitesse et la direction des vents. Le projet vient du Comité Scientifique Italien (EvK2Cnr) en collaboration avec l’Académie du Népal pour les Sciences et les Technologies (NAST pour son signe en anglais) et ne concerne pas qu’une seule station mais également celle installée au col Sud de l’Everest par Silvio Mondinelli et son équipe. D’autres devraient suivre.

Les objectifs du projet SHARE (Stations at High Altitude for Research and Development) sont : “améliorer les connaissances scientifiques sur les variations climatiques et les impacts du changement climatique, assurer la disponibilité de données de haute qualité sur une longue période.’
La station de l’Everest n’est pas la seule. D’autres située sur d’autres montagnes mesurent la composition de l’atmosphère, font un suivi de la composition de l’atmosphère, de la glaciologie, de l’hydrologie, de la biodiversité et de la santé.

Pour les alpinistes, cette station sera un élément clef pour connaître les conditions physiques de la montagne en plus de la voir.

Plus d’infos

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.