L’Organisation mondiale de l’environnement, un objectif difficile à atteindre

Au nom de l’efficacité, la France défend ardemment la création d’une Organisation mondiale de l’environnement en juin, lors de la conférence Rio+20. Si le pari n’est pas gagné, vu l’opposition de plusieurs grands pays, on peut imaginer en tout cas qu’on n’en restera pas au statu quo.

Des trois piliers du développement durable -économique, social, environnemental- le dernier est éclaté ‘en plus de 500 accords multilatéraux, fragmentaires et cloisonnés’, rappelait cette semaine le ministère français de l’écologie.

En savoir plus….

Laisser un commentaire

4 + quatorze =