Loup des Vosges : le préfet autorise le tir… en l’air

Alors que les attaques du loup se poursuivent dans les Vosges, le préfet a autorisé les tirs d’effarouchement. La mesure ne suffit pas aux éleveurs. Mais l’administration doit respecter un protocole très strict.

D e la poudre aux yeux. » La mesure prise lundi par le préfet des Vosges n’a pas calmé la colère des éleveurs du massif. Depuis le 9 avril, date à laquelle les premiers moutons ont été retrouvés égorgés, trente-trois attaques ont été imputées au fameux loup des Vosges. Pour un tableau de chasse de 88 ovins massacrés. L’addition devient lourde. Et l’impatience du milieu agricole commence sérieusement à se faire ressentir.

En savoir plus….

Laisser un commentaire

deux + 7 =