Manaslu : «la mort fait partie des 8000» selon Claude Labatut, himalayiste ariégeois

Claude Labatut se souvient de l’esprit de cohésion du groupe (ils étaient huit, sept sont arrivés au sommet), des nuits épouvantables avec des vents de plus de 100 km/heure.

Pourtant le Manaslu reste pour lui un grand moment de montagne: «j’ai fait trois 8000, ils sont tous magnifiques en terme de dépassement de soi mais le Manaslu ou Montagne de l’Esprit m’a vraiment permis d’atteindre le sommet […]

Il faut savoir qu’au-dessus de 5000 mètres d’altitude on n’a plus que 50% d’oxygène et au-delà des 6000 m c’est la zone de la mort décrite par Messner, on est dans un monde parallèle.

On va tellement loin dans l’effort que l’on a des sensations et une perception de l’environnement que l’on ne peut appréhender nulle part ailleurs»

En savoir plus et voir la vidéo…

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.