Montagne – Alpinisme – Chroniques d’en haut : Le Cervin, sur les traces de Whymper

Les 150 ans de la première ascension, samedis 10 et 17 octobre à 16h15 sur France 3 Rhône-Alpes et Auvergne

Mythique, inégalable, hypnotique…

Le Cervin, avec sa silhouette parfaite et ses 4 478 m d’altitude est, dit-on, la plus belle montagne du monde. Elle a toujours fasciné les hommes qui l’ont longtemps crue invincible, tant son aspect est impressionnant.

Et pourtant, en 1865, Edward Whymper, aventurier anglais et alpiniste avant l’heure, âgé d’une vingtaine d’années, décide de vaincre son sommet. C’est le début d’une incroyable épopée, nourrie par le rêve de conquête, l’obstination, l’amitié et le courage, mais frappée par le drame.

Une épopée qui va l’amener à traverser toutes les Alpes, jusqu’à Valtournenche en Italie puis à Zermatt en Suisse.

L’équipe de Chroniques d’en Haut vous emmène sur les traces d’Edward Whymper, en suivant son itinéraire à travers le Val d’Aoste et le Valais, et jusqu’au sommet du Cervin !

Samedi 10 octobre – Valtournenche, Val d’Aoste, Italie

C’est dans cette vallée italienne suspendue au pied du Cervin qu’Edward Whymper débarque dans le but de gravir ce sommet mythique. Il reviendra ici plusieurs étés de suite pour essayer de trouver « LE » passage qui le mènera au sommet. L’occasion pour Laurent Guillaume de découvrir cette magnifique vallée riche de sa nature et de son histoire, au cœur du Val d’Aoste italien.

Samedi 17 octobre – Zermatt, Valais, Suisse

C’est à Zermatt que le Cervin (Matterhörn) est le plus impressionnant. Et c’est ici, dans ce petit village du Valais suisse, qu’Edward Whymper finira par vaincre le géant en 1865… Au prix d’un drame terrible qui provoqua la mort de quatre de ses compagnons de cordée. Laurent Guillaume part à la découverte de cette station devenue mythique, symbole suisse de l’alpinisme, sur les pas d’Edward Whymper.

Disponible en replay sur dailymotion

Présentation

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.