Montagne – Ecrins – Nature – Les campagnols, du Jura à la Haute-Romanche

En étudiant les similitudes entre la Franche-Comté et le canton de La Grave, en lien avec les évolutions socio-économiques de ces espaces ruraux, une thèse montre comment la spécialisation des pratiques agricoles a favorisé l’accroissement des populations de campagnols terrestres.

L’évolution des pratiques agricoles et l’expansion du campagnol terrestre en Haute-Romanche sont notamment étudiées dans une thèse qui sera soutenue cet automne.

Parallèlement, l’auteur, Guillaume Halliez (Université de Franche Comté), co-signe un article scientifique sur ce sujet d’étude, en lien avec la Fédération départementale des chasseurs du Doubs, le Parc national des Écrins (Eric Vannard et Gilles Farny) et le laboratoire d’écologie alpine de Grenoble (Sandra Lavorel).

…//…

Moins de labours, plus de campagnols

« L’étude, basée sur l’histoire des parcelles (1810-2001) et l’analyse spatio-temporelle des rotations des cultures, indique concrètement que ces développements de populations de campagnols ont été promus par la présence de corridors de prairies qui augmentent la connectivité des habitats.

Ces corridors sont apparus comme un résultat de la conversion des champs cultivés en prairies à foin où des foyers de campagnols sont apparus ».

En savoir plus…..

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.