Montagne – Garde à vue et perquisitions du côté du SNAM ?

Selon une information non confirmée rendue publique lundi 29 juin sur le groupe Facebook du SIMSyndicat Interprofessionnel de la Montagne – le trésorier du SNAM aurait été mis en garde à vue et plusieurs perquisitions auraient été réalisées. La personne concernée aurait été auditionnée à l’hôtel de police de Chambéry « sous le régime de la garde à vue…. dans le cadre d’une enquête pour ‘faux et usage de faux’ ». A ce stade des informations dont nous disposons, cette personne est présumée innocente.

Dans son communiqué, le SIM rappelle quelques affaires antérieurs dans le milieu de la montagne et déplore que : « 2015 voit apparaître de nouvelles affaires qui ternissent chaque jour plus sérieusement l’image et la réputation des acteurs traditionnels de la gouvernance de la montagne (et en particulier des syndicats historiques)».

Jusqu’à preuve du contraire les syndicats professionnels ne sont pas des acteurs de la gouvernance de la montagne, domaine réservé au ministère chargé des sports et aux fédérations délégataires des diverses disciplines exercées en montagne. Néanmoins nous avons pu observer la présentation étonnante d’un DE pour lequel le service déconcentré de l’état a mis 19 jours pour nous apporter une réponse assez peu convaincante.

De là à penser que dans ce milieu une révision des comportements soit à envisager… Nous pourrions bien n’être qu’au début « d’affaires »… A suivre.

Louis Dollo

Pour rétablir la vérité sur la réalité des faits, voir le communiqué du SNAM : Dénigrement du SNAM sur les réseaux sociaux

Photo d’illustration@L. Dollo

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.