Montagne ou campagne : Laisser les cloches aux vaches !!!

Nos montagnes, qu’il s’agisse des Alpes ou des Pyrénées ou bien encore du Jura, des Vosges, du Massif Central ou de la Corse, résonnent de leurs cloches, clarines ou sonnailles durant tout l’été.


Le reste de l’année, nous les retrouvons ce concert dans les vallées voir dans les plaines, qu’il s’agisse de moutons, chèvres ou vaches. C’est ce qui fait le caractère de nos montagnes, la personnalité de chaque troupeau.


Lors de la transhumance, l’éleveur, le berger, le vacher est fier de ce concert dont il a choisi les instruments avec la plus grande attention. Car derrière cet aspect d’apparence folklorique, il y a tout un savoir faire qui se perpétue de père en fils depuis des générations.


Mais voilà… Le nombre de paysans baissent et ne sont plus majoritaires dans les villages. Ils sont souvent remplacés par des rurbains ou des vacanciers qui recherchent le calme sans cloche, sans clarine et sans sonnaille pour mieux faire la grâce matinée… alors que le paysan se lève tôt… comme le coq. Du coup, conflit de cohabitation entre ceux qui exercent un métier à la campagne et ceux qui n’y voient que calme, repos, vacances. Nous vous livrons ce témoignage qui pourrait se retrouver dans n’importe quel village de montagne :


« Éleveur de bovins depuis de nombreuses années, je suis assigné au Tribunal par un nouveau voisin qui ne supporte pas le bruit des cloches que je mets à mes vaches lorsqu’elles sont dans les champs. C’est non seulement une tradition de mettre des cloches mais c’est également utile en cas d’échappement du cheptel. Alors faut-il que je me plie aux exigences de ce Monsieur qui arrive dans la région alors que je fais mon travail depuis 20 ans et que les cloches n’ont jamais dérangé, bien au contraire ? »


Et il est proposé un motion en précisant : « En signant cette pétition, vous apporterez le soutien aux éleveurs de bovins et à leur travail ainsi qu’au respect des traditions»


Au-delà de cette éleveur de bovins qui pourrait aussi être éleveur d’ovins ou de caprins, il s’agit aussi d’un patrimoine à respecter mais aussi respecter le travail des hommes de ceux qui vivent en permanence dans ces milieux et qui, grâce à leurs bêtes font les paysages que nous apprécions. Ne pas imaginer que la campagne, la montagne ont leurs bruits, leurs activités, c’est déjà faire preuve d’une profonde ignorance. Et pourquoi ne pas interdire au torrent d’arrêter de couler le temps du sommeil du voisin ?




Pétition à signer


A Saint-Lary Soulan, dans les Hautes-Pyreénées, ce sont les cloches de l’église qui dérangent…. Et pourtant elles sonnent depuis 60 ans….



 

Voir également :

Laisser un commentaire

12 − 5 =