Montagne – Pyrénées : les bergers partagent leur téléphone avec les pompiers

‘Ces installations peuvent vous sauver la vie’ : gravée dans une plaque à 2315 mètres d’altitude, cette inscription rappelle la raison d’être du relais de radiocommunications du Soum Couy (vallée de Barétous), fruit d’un partenariat renouvelé entre le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) et l’institution patrimoniale du Haut-Béarn (IPHB).
 
Cet équipement, récemment rénové, est à la fois un élément moteur pour le pastoralisme et un outil efficace pour les secours en montagne. Une quarantaine de bergers sont équipés de radiotéléphones (financés par les collectivités locales) et relayés par la station du Soum Couy, qui couvre les trois vallées béarnaises (Ossau, Aspe, Barétous).

Un relais récemment rénové et renforcé
 
Les bergers peuvent ainsi entrer en contact avec leurs familles restées en plaine (les communications sont en effet confidentielles), mais aussi avec les sapeurs-pompiers : leurs appels arrivent alors directement au centre opérationnel du SDIS.
….
Utile pour donner l’alerte ou renseigner les secours
 
‘De la rapidité de l’alerte dépend souvent l’efficacité des secours’ soulignent tant François Bayé, 1er vice-président de l’IPHB, et le colonel Michel Blanckaert, directeur du SDIS. Les sapeurs-pompiers (ou les gendarmes du peloton de haute montagne d’Oloron) peuvent ensuite agir très vite. À titre d’exemple, Gourette n’est qu’à douze minutes de Pau à vol d’hélicoptère…

En savoir plus….

Ndr : Le même partage d’antenne relais existe avec le Pic de Sesques entre les vallées d’Ossau et d’Aspe depuis de nombreuses années

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.