Nouveau numéro de l’Alpe : Aux Alpes citoyens !

Les montagnes sont-elles naturellement terres de résistance ? On pourrait le penser tant y sont nombreux les exemples d’insoumission aux pouvoirs en place. Il y a deux mille ans, les tribus salasses harcelaient déjà les légions romaines sur les cols en Italie et en Suisse. Guillaume Tell, lui, s’est opposé à la domination autrichienne des Habsbourg. Sans parler des révoltes paysannes si peu documentées (les monarques, déjà, n’aimaient guère tenir la chronique du quotidien du peuple…) dans les alpages au Moyen Âge. Ou encore de la journée du 7 juin 1788 qui vit la population grenobloise jeter des tuiles sur la troupe royale, préfigurant ainsi la Révolution française dans un Dauphiné alors apanage du fils aîné du roi.

Les auteurs de ce numéro de L’Alpe nous rappellent pourtant qu’avant d’être alpine, cette insurrection-là fut d’abord urbaine. Ou que les cantons primitifs ayant signé l’acte de naissance de la Suisse en 1291 sont aujourd’hui parmi les plus conservateurs de la Confédération helvétique. Qu’enfin, sans la proximité et le soutien logistique de citadins politiquement engagés contre le nazisme, les maquis alpins se seraient probablement développés très différemment dans le Vercors ou les Glières dès 1942.

En savoir plus…..

 

Laisser un commentaire

dix-huit + treize =