Objectif 8000 pour Jornet, Moro, Steck et Graziani

En ce printemps 2017, les autorités s’attendent à un nouveau record d’affluence au pied de l’Everest (8848m). Après l’avalanche de 2014, le séisme de 2015 et avec les reports de permis, 2016 a vu près de 600 personnes gravir le toit du monde.

Un retour « à la normale », si on ose dire. Bref, on attend du monde en ce mois d’avril sur les deux versants du « Big one » et du beau. Outre le Suisse Ueli Steck, pour sa tentative de traversée Everest-Lhotse sans oxygène, le guide de Chamonix et spécialiste de la haute altitude, Yannick Graziani, doit s’envoler vendredi pour le Népal. Comme son vieil ami Christian Trommsdorff il y a près de 15 ans, il tentera de gravir le géant sans oxygène par la route classique du versant sud. « Et pour voir » . Peut-être trouver des idées de projets plus novateurs pour les années à venir. A l’Everest toujours, mais côté nord, l’ultra runner espagnol Kilan Jornet a dû anticiper sa nouvelle tentative de record de vitesse. Les autorités chinoises lui ayant refusé le permis pour l’automne, il doit partir dans les semaines qui viennent pour le Tibet.

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.