Ours dans les Pyrénées et la conférence environnementale : Ferus et l’Adet dérapent-ils ?

Avec le changement de gouvernement et une toute nouvelle Ministre de l’Ecologie, il fallait s’y attendre : les partisans de l’ours relancent le combat pour ne pas dire la polémique. Mais cette fois, il semble bien que ce soit les pro-ours qui dérapent et se présentent sous un aspect, jusque-là soupçonné mais pas vraiment affirmé, d’organisation assez peu sympathique pour l’espèce humaine.
….
Selon la coordination pyrénéenne, « l’idéologie l’emporte sur l’analyse. FERUS et l’ADET restent obnubilées par ce qui devient alors une obsession rendant incapable d’analyser objectivement le réel. Il ne correspond pas au monde rêvé ? C’est donc le réel qui à tort selon le principe que Bertolt Brecht fustigeait : si le peuple s’oppose « ne serait-il pas plus simple pour le gouvernement de dissoudre le peuple et d’en élire un autre » (Poèmes, La Solution) ».
…..
l’ADDIP cite un rapport européen : « Il n’y a pas d’exemple en Europe où des systèmes de pâturage extensif avec de faibles pertes cohabitent avec des populations viables d’ours et de loups dans le même espace ». Voilà qui pourrait sembler clair. Et la lettre est pleine de références jusqu’à maintenant méconnues du grand public.

En savoir plus…..

Photo : Ours brun (L. Dollo)

Laisser un commentaire

quatre − trois =