Paris – Chamonix : Des avancées pour sauver le train de nuit

La SNCF maintiendra-t-elle les trains de nuit entre Paris et le Mont-Blanc ou la Tarentaise après le 1er juillet ? Non, c’est un fait. Mais des avancées ont pu être négociées quant à leur exploitation par des repreneurs privés. Éric Fournier, président de la communauté de communes de la vallée de Chamonix, maire de Chamonix et également vice-président du conseil régional, a été reçu, mardi, au ministère des transports pour aborder ce sujet.

Si plusieurs de ses revendications n’ont pas été écoutées (maintien du service au-delà du 1er juillet et report de la remise des offres au 30 septembre), il a toutefois obtenu des garanties. Les lignes qui auront fait l’objet d’une manifestation d’intérêt – et seulement celles-ci – verront leur exploitation prolongée au-delà du 1er juillet et pendant la durée de la phase de négociation. Par ailleurs, l’ensemble des éléments nécessaires au projet de reprise sera transmis aux candidats.

A lire

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.