Paul Laborde, le nouveau gardien de l’Albert 1er


Paul Laborde, pyrénéen de souche, originaire d’Orthez est le gardien du refuge Albert 1er pour sa deuxième année, après avoir passé une année comme adjoint auprès de Claude Charlet.

Pendant six ans, le jeune homme a travaillé dans des refuges pyrénéens mais son choix s’est arrêté sur ce refuge du massif du Mont-Blanc. « J’aime la diversité de sa clientèle. Elle m’apporte son lot de surprises. Les gens de passage, grâce à l’accessibilité de cet endroit, représente une clientèle très différente de celle des alpinistes. »

Paul apprécie les gros refuges pas toujours faciles à exploiter, comme ceux de Gavarnie ou d’Ossau, car il aime les challenges. Après la réhabilitation du refuge Albert 1er – il est devenu très confortable -, cette année sera une année “test” pour le gardien qui va devoir réorganiser pas mal de choses suite aux nouveaux agencements et à l’agrandissement du bâtiment qui conserve ses 130 couchages. « C’est en quelque sorte un nouveau refuge, ce qui rend l’expérience excitante. »

Lire l’article


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.