Pays des Ecrins : Quelle stratégie touristique ?

Au Pays des Écrins, le feu couvait depuis plusieurs mois à l’Office du Tourisme avec un conflit latent entre son président, en même temps président de la communauté de communes, et la commune de Puy-Saint-Vincent. Le premier a démissionné, le directeur est sur le départ et le maire de Puy-Saint-Vincent prend la présidence provisoire.

_______________

Un nouveau président va devoir être désigné. Mais au delà des questions de personnes, il est indispensable de définir au préalable quel tourisme veut le Pays des Écrins et quels moyens il se donne. Pour définir la stratégie touristique, il va bien falloir considérer les réalités du moment et les évolutions prévisibles à court et à moyen termes. C’est d’autant plus indispensable que celles-ci marquent une véritable rupture avec les dogmes des années passées auxquels on continue malgré tout à se référer.

Or, il y a rupture dans quatre domaines fondamentaux :

(1) les transports avec une augmentation forte des coûts qui pourrait en faire l’un des critères principaux de choix d’une destination ;

(2) le climat avec une dépendance de plus en plus grande vis-à-vis des aléas météorologiques qui se concrétisent par un raccourcissement de la saison de ski de plus en plus perceptible et donc par des investissements dans ce domaine de plus en plus risqués ;

(3) l’environnement au sens le plus large avec la prise de conscience d’avoir atteint les limites au delà desquelles on détruit ce que l’on voudrait promouvoir ;

(4) les touristes eux-mêmes qui n’acceptent plus des vacances pré-formatées et dont les exigences en termes de qualité d’accueil et de qualité d’environnement vont croissant.

Lire l’article

Laisser un commentaire

quatre + douze =