Piolet d’Or : le club des 5

Le Suisse Ueli Steck et son exploit d’octobre dernier sont parmi les cinq réalisations nommées pour le 22e Piolet d’or qui sera décerné fin mars à Chamonix. Son étonnante ascension, les 9-10 octobre, avec ouverture de voie en 28 heures non-stop de la face sud de l’Annapurna (8091m) avait subjugué le milieu, mais avait fait débat. Ayant laissé échapper son appareil photo sous le bastion rocheux à 7000m, le spécialiste des ascensions express, considéré comme l’un des meilleurs alpinistes au monde à l’heure actuelle, n’avait rapporté aucune image du sommet qu’il a gravi de nuit. Mais le crédit du bonhomme est tel que son expérience en la matière sur d’autres 8000 ainsi que la clarté de son récit semblent avoir dissipé les doutes au sein du jury composé de Catherine Destivelle, Karin Steinbach, Sung-Muk Lim, Erri de Luca, Denis Urubko et présidé par George Lowe.

Quatre autres ascensions d’envergure en 2013 ont été sélectionnées pour ces oscars de l’alpinisme, trois en Himalaya/Karakoram et une en Alaska.

Au Talung, 7439 m (Népal) les Tchèques Zdenek Hrudy et Marek Holecek exploraient la face nord de ce sommet situé au sud du Kangchenjunga et résolvaient ainsi un problème de 2000 mètres de haut, en cinq jours d’une ascension dans le mauvais temps. Le premier devait trouvé la mort au Gasherbrum 1 (8068 m) au mois d’août. Le Kunyang Chhish East, 7 400 m (Pakistan), était encore vierge. Simon Anthamatten (Suisse), Hansjörg et Matthias Auer (Autriche) le défloraient par sa face sud-ouest, venant à bout de cette paroi haute de 2700 mètres en 6 jours, dont deux passés à 6800 m, bloqués par la tempête. Le K6 West faisait partie lui aussi des challenges tentés à de nombreuses reprises. Raphael Slawinski et Ian Welsted (Canada) ont d’abord remonté un dangereux chaos de glace au pied de la face nord-ouest, haute de 2700 mètres. La cordée a su imaginer un itinéraire assez sûr, au milieu de cette paroi complexe en 5 jours d’ascension.

Enfin, en Alaska le Mount Laurens, 3052 m, isolé sur le Lacuna Glacier, au sud du Foraker est un géant de glace dont l’éperon nord-est est haut de 1400 m n’avait été gravi qu’une fois. Mark Allen et Graham Zimmerman (USA/Nouvelle-Zélande) l’ont grimpé en 67 heures aller-retour dont 8 heures pour la descente par la face est.

Lire l’article

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.