Polémique brésilienne pour Oddo et Moroni

Dans un communiqué publié par la Confédération Brésilienne de Montagne et d’Escalade, qui regroupe les principales institutions brésiliennes, les autorités brésiliennes reprochent au français Enzo Oddo et à l’italien Gabriel Moroni d’avoir, en septembre dernier, ouvert une voie dans le parc national d’Itatiaia sans autorisation préalable et avoir déséquipé une voie ouverte antérieurement par un grimpeur local (Eliseu Frechou) sans son accord.

Il faut savoir que l’escalade est souvent sur la sellette au Brésil et que de nombreuses interdictions limitent la pratique. Par ailleurs, les grimpeurs brésiliens ont une éthique bien à eux, avec parfois des engagements importants sur des clous rouillés… mais qu’il est inconcevable de toucher.

Bref, une éthique locale que les deux grimpeurs européens ne partagent visiblement pas.

Enzo Oddo enfonce même le clou en défendant sa position sur son blog.

Laisser un commentaire

1 × quatre =