Portrait d’Andy Gullsten

Le jeune finlandais Andy Gullsten a réalisé la journée parfaite à Céüse en réalisant son premier 8c+ avec ‘Bah bah black sheep’ et en allant dérouler ensuite dans ‘Dures limites’, 8c. Après Nalle Hukkataival, c’est donc le second finlandais à atteindre le niveau 8c+. Et la marge de progression du garçon semble grande, quelque chose nous dit que ce n’est pas fini…Rencontre avec ce nouvel espoir de la grimpe scandinave. Les photos qui illustrent ont été prises dans ‘Bah bah black sheep’.


          Kairn : Quel âge as-tu et depuis quand tu grimpes ?


          Andy : J’ai 18 ans et je viens de Finlande. J’ai commencé l’escalade il y a presque 6 ans avec mon oncle, à Epinal. J’ai vraiment accroché, et de retour en Finlande, j’ai commencé à grimper dans les salles.


 


          Kairn : Comment cela se fait que tu parles aussi bien français ?


          Andy : Ma mère est française et j’ai été habitué depuis tout jeune à parler français à la maison.





 



 







– Kairn : Tu préfères le bloc, pourquoi ?


– Andy : Pour m’entraîner, déjà et puis en extérieur, j’ai l’impression que je grimpe plus en volume, que je suis plus relaxé, et prends beaucoup de plaisir avec les amis. Quand tu fais des voies, la dynamique est plus lente, et puis c’est pénible de passer la corde dans les dégaines ! Mais j’en fais aussi.


Kairn : Chaque été tu viens à Céüse, qu’est-ce qui te plait particulièrement ici ?


– Andy : J’aime bien les trous, les bis, les tris. L’ambiance ici est superbe. J’y ai plein de projets, plein de choses à grimper, alors pourquoi ne pas venir !


– Kairn : Tu as fait ton premier 8c il y a quelques jours, ton premier 8c+ hier, comment vis-tu ces moments magiques ?


– Andy : C’est super que je puisse enchaîner des voies comme cela, aussi dures. Mais pas mal de monde grimpe du 8c/c+ maintenant, c’est normal.




 



 




          Kairn : Oui mais tu as une belle marge de progression, il y a deux ans tu étais dans le 8a après-travail ?


          Andy : Ces deux dernières années, j’ai fait beaucoup de bloc. Je n’ai pas d’entraîneurs mai j’aime grimper beaucoup, 5 fois par semaine. Je me suis frotté à des problèmes difficiles et cela m’ai aidé ensuite pour la falaise. Faire le crux d’une voie est pour moi facile, le problème c’est l’enchaînement, la résistance…


         


          Kairn : Tes spots ou falaises préférés ?


          Andy : Céüse bien évidemment, ensuite en Finlande on a de beaux sites de bloc. Je suis assez fan de Magic Wood aussi. J’aimerai bien aller dans d’autres spots de bloc suisses comme Chironico, Brione,…


           


          Kairn : Des projets à long terme ?


          Andy : Pas vraiment. J’ai réalisé mes objectifs pour cette année, donc je suis satisfait. Quand je vais rentrer en Finlande dans quelques jours, je vais reprendre l’entraînement, et peut-être faire quelques compétitions l’an prochain. Et puis aussi j’aimerai bien aller à Rocklands l’été prochain.


 


          Kairn : Le mot de la fin ?


          Andy : Les français, il serait bien d’apprendre à parler anglais un peu ! (rires)




 



 


ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.