Posture en enroulement du grimpeur : fatalité ou non ?

La pratique de l’escalade favorise une posture en enroulement, quasi simiesque. Elle est assez caractéristique chez les grimpeurs de haut-niveau, mais pas seulement. La Fabrique Verticale vous dit comment traiter et prévenir cette posture en enroulement, pour éviter de ressembler à un acteur de la Planète des singes ?

Vous avez sans doute déjà observé ce type de posture en enroulement chez d’autres grimpeurs ou sur vous-même. En bref, elle se caractérise par les symptômes suivants :

  • Les épaules sont enroulées vers l’avant
  • Les doigts sont légèrement fléchis
  • Les bras ont tendance à se placer en rotation interne
  • Le dos est rond
  • Il se produit une hyperlordose cervicale afin de garder le regard à l’horizontale
  • Il se produit une hyperlordose lombaire compensatoire

Lire l’article

1fab

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.