Pourquoi faire appel à un guide de haute montagne?

«Parce qu’il sont des initiateurs à la beauté de l’univers», clame le philosophe épris des cimes, Michel Serres. Dans «l’éloge» qu’il brosse en préface des Enfants du Mont-Blanc, un beau livre qui retrace l’histoire des guides de Saint-Gervais, lui qui a «passé plus de vingt-cinq ans dans l’enthousiasme de la haute montagne», et se décrit « non comme un grand alpiniste mais seulement un client ouvert et attentif, passionné de progresser», évoque avec émotion ces «pédagogues dont l’exemple et la parole changent l’âme et forment le corps».

Ils sont plus de 1500 guides actifs en France, 55% travaillent en indépendants et le reste au sein des 63 bureaux et Compagnies. «Avant de les connaître, nul ne sait jusqu’où il peut s’avancer», témoigne Michel Serres. Avant d’écouter leurs conseils, et d’admirer leurs actes, nul ne sait ce qu’il en est vraiment de risquer sa peau en commun.»

A lire

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.