Pourra t’o encore toucher le Bilboquet du Cul de chien ?

Le bloc du Bilboquet du Cul de chien tient une place toute particulière dans dans l’histoire de la TL²B puisque c’est de lui que s’inspire directement leur logo. C’est aussi l’un des blocs les plus emblématiques de Bleau, celui devant lequel il faut poser pour la photo souvenir de son passage dans les Trois Pignons !

L’équipe de la TL²B lui a consacré de nombreux articles relayés par Kairn car ce colosse au pied d’argile (enfin de grès) est menacé… victime de son succès ! Et voilà que l’ONF veut renforcer la protection du cailloux en le ceinturant d’une belle clôture en bois assortie d’un arrêté préfectoral. Il n’en fallait pas plus pour faire réagir nos défenseurs des sites naturels !

Extrait :

‘Il n’y a qu’un type d’arrêté préfectoral correspondant à la demande de l’office : celui dit de ‘Péril immédiat’ que les grimpeurs franciliens ne connaissent que trop bien car c’est celui qui leur avait interdit toutes visites au Viaduc des Fauvettes. On imagine assez bien la formulation de la chose : ‘interdiction d’approcher le cailloux à moins de 2 fois sa hauteur’ soit un périmètre d’une dizaine de mètres… Et les week-ends, vous verrez passer les gendarmes (ils patrouillent déjà pour notre plus grand bonheur sur les parkings) pour faire respecter l’interdit. Les Arrêtés Préfectoraux à Bleau, on connait aussi ! On a eu l’interdiction totale d’aller en forêt suite à la tempête de décembre 99. On a aussi eu la tentative d’interdiction totale du site de la Dame Jouanne, totalement absurde et heureusement contrée par les associations du Cosiroc.

Donc, à part sortir le parapluie administratif et dépenser des sous dans quelques bûches, nous conseillons à nos amis de l’administration forestière de se poser sereinement avec les associations et individuels pour étudier les solutions suivantes, peut être extrêmes et plus coûteuses mais surtout plus efficaces :’

A lire sur la TL²Bleau

http://tl2bleau.blogspot.fr/2014/03/le-bilboquet-du-cul-chien-sera-til.html

Laisser un commentaire

7 − trois =