Première ascension du Jagdula Peak

Nous vous parlions récemment de l’expédition commerciale dirigée par Paulo Grobel au printemps dernier en style alpin dans l’ouest népalais (région du Kanjiroba).

Si durant celle-ci, clients et guides ont pu s’offrir le luxe de défricher plusieurs sommets vierges, François Damilano a pu s’offrir quant à lui in extremis le plaisir de 22 heures d’ascension non-stop en solo intégral sur le Jagdula peak (5761 m), montagne vierge pour laquelle l’expédition avait pris son permis officiel. Retour sur une belle ouverture en altitude à lire sur les chroniques de Libération.fr

« Mardi à l’aube en partant de mon bivouac au pied du Jagdula, je n’ai pas fait que des photos ou des images : en fait, j’étais parti pour trouver et ouvrir une voie d’ascension de ce fameux sommet pour lequel on avait obtenu un permis d’ascension et qui a donné son nom à l’expédition. Je me disais que ce serait dommage de repartir sans en avoir exploré les différentes faces. Mais chez les alpinistes, il y a des façons de raconter les choses. On a toujours de la retenue avant. On préfère raconter après, au retour! J’avais la chance d’être avec un compagnon de cordée, Jean-Louis, qui m’a encouragé qui m’a dit “profites-en, vas-y!” Alors je me suis accordé deux jours seul, pour laisser libre cours à mon caractère de grimpeur et à ma passion de la performance ».

Les arêtes du Jagdula peak avec le tracé de l’échappée solitaire.

Ci-dessous au sortir du bivouac, avant d’entamer une longue journée !

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.