Pyrénées – Chute de glace au cirque de Gavarnie : une alpiniste espagnole blessée

Le redoux actuel dans les Pyrénées peut rendre les cascades de glace dangereuses pour les grimpeurs. Samedi vers midi, une alpiniste espagnole originaire de Salinas dans les Asturies a été victime de cette situation avec la chute d’un bloc de glace se détachant d’une stalactite.

La cordée de deux espagnols évoluait dans la troisième longueur de «Banana split», voie bien connue des glaciéristes pour atteindre le premier étage. Mais également connue pour ses risques de détachement de stalactites de glace de la ligne «Il Maestro», située au-dessus de la voie. Blessée par le bloc plus que par sa chute en grimpant en second, elle a été victime d’une fracture ouverte du fémur et de blessures moins sérieuses aux côtes.

Un secours à risque

Les secours sur ce secteur sont toujours délicats avec le risque de détacher d’autres blocs à l’approche de l’hélicoptère pouvant atteindre le secouriste et créer un sur accident de la victime et du secouriste. L’alerte donnée par un groupe accompagné d’un guide témoin de l’accident, c’est le PGHM et l’hélicoptère de la gendarmerie qui ont procédé à l’hélitreuillage. Une fois treuillée et sortie du danger, la victime a été posée sur une DZ pour être médicalisée par un médecin urgentiste du SAMU 65 puis évacuée sur l’hôpital de Tarbes.

Le premier de cordée a été pris en charge par une autre cordée se trouvant au-dessus qui l’a aidé à se mettre à l’abri.

Recommandations du PGHM

Les gendarmes du PGHM recommande la prudence en cascade de glace en raison d’un radoucissement de température et d’un phénomène d’inversion de température en altitude (il fait plus chaud en altitude qu’en vallée). Il est préférable d’éviter les voies connues comme étant particulièrement exposées. A noter que les conditions peuvent évoluer très rapidement.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.