Pyrénées – Montagne – Crash de l’hélicoptère de la gendarmerie : le procureur fait part des premières investigations

Eric Serfass, procureur de la République de Tarbes, a tenu en ce milieu d’après-midi , une conférence de presse au cours de laquelle il a livré les premières investigations de l’enquête ouverte pour homicides involontaires, suite au crash de l’hélicoptère EC 145 de la gendarmerie qui a fait 4 victimes.

Il a confirmé qu’il s’agissait bien de 4 gendarmes des Hautes Pyrénées, à savoir : le pilote et le mécanicien co-pilote, du détachement aérien de la gendarmerie de Tarbes et de deux gendarmes du peloton de gendarmerie de haute montagne de Pierrefitte Nestalas, le PGHM des Hautes Pyrénées.
…//…..

L’équipe en entraînement de secours en montagne était composée de 5 gendarmes du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), d’un médecin, du pilote et du mécanicien co-pilote.

Cette équipe de secours s’entraînait dans le massif du Vignemale, point culminant des Pyrénées françaises, 3298m d’altitude, montagne comprenant plusieurs glaciers et haut lieu du pyrénéisme, tant pour les randonneurs aguerris que pour les grimpeurs.

Cet entraînement avait notamment pour objectif d’équiper et de compléter des points d’ancrage à une altitude d’environ 3000m dans le but de faciliter les secours aux grimpeurs en difficulté, qui seraient engagés dans des voies d’escalades difficiles.

En savoir plus…..

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.