Pyrénées – Station de montagne : Altiservice se maintient et cherche à innover l’été

Après avoir atteint un chiffre d’affaires d’hiver en légère hausse par rapport à la saison précédente, le gestionnaire de quatre stations pyrénéennes cherche à innover en saison estivale, en développant les activités ludiques et sportives, notamment autour du petit train d’Artouste.

Avec 30 millions d’euros de chiffre d’affaires sur la saison 2014-2015, Altiservice s’est convenablement maintenu cet hiver, grâce à des pics de fréquentation la seconde semaine des vacances de Noël et sur la période inter-vacances du mois de janvier, et une excellente semaine de Pâques. Le gestionnaire de quatre domaines skiables pyrénéens en délégation de service public, filiale de GDF-Suez, se félicite du « succès grandissant des ventes sur Internet, en progression de 5% cette saison ».

Plus de la moitié des bénéfices hivernaux sont rapportés par la station leader, Saint-Lary (Hautes-Pyrénées), qui a battu son record cette année, avec un chiffre d’affaires de 17 millions d’euros et 620.000 journées skieurs. Font-Romeu-Pyrénées 2000 (Pyrénées-Orientales) confirme sa bonne position avec 11 millions d’euros de chiffre d’affaire et 450 000 journées skieurs enregistrées. Guzet aussi est en légère progression, et totalise 95.000 journées skieurs pour 1,8 million d’euros de chiffre d’affaires. La station ariégeoise est parvenue à rester ouverte sans interruption, du 19 décembre au 22 mars.

Artouste (Pyrénées-Atlantiques), en revanche, fait grise mine. La station a subi les aléas climatiques et treize jours de fermeture, dont une semaine de vacances de février, qui correspond, à elle seule, à une perte d’environ 200.000 euros de bénéfices, selon son directeur Jean-François Blachon. Son chiffre d’affaires plafonne à 405.000 euros.

En savoir plus….

Laisser un commentaire

19 + 4 =