Pyrénées : un piège à loup à Gavarnie sur le chemin du refuge de Baysselance

C’est bien connu, le loup est partout. Dans tous les massifs. Tous les médias s’en font l’écho. Ils sont même arrivés dans les Pyrénées depuis l’Italie. Imaginez le voyage ! Jusqu’à maintenant, ils étaient cantonnés dans l’Aude, les Pyrénées-Orientales et l’Ariège. Officiellement (officieusement c’est différent) il ne serait pas arrivé dans les Hautes-Pyrénées. Et pourtant….

Qui se défend du loup à Gavarnie ?

Ce mercredi soir, le Camping La Bergerie à Gavarnie situé sur le chemin du Cirque en face du poste de secours en montagne, attendait des clients venant du refuge de Baysselance. Vers 17h, appel téléphonique : ‘Bonjour madame je vais annuler une réservation pour ce soir, 4 personnes et une grande tente!

– A quel nom s’il vous plait ?

– Mr L…….s

– Vous auriez pu me téléphoner plus tôt

Nathalie ne réagit pas…. Téléphoner à 17h pour venir de Baysselance… Et oui, le téléphone ne passe pas vraiment bien au fond de la vallée d’Ossoue. Les clients étaient-ils déjà à Gavarnie ??? Mais des clients, ou du moins ce qui aurait dû être des clients fournissent une excellente raison pour cet avertissement tardif :

– Oui mais nous avons des blessés. Un a mis le pied dans un piège à loup……

– Un piège à loup ? Ou cela?

Et l’interlocuteur raccroche au nez de Nathalie qui ne s’en laisse pas conter. Elle fait un contre appel. Evidemment pas de réponse. Elle laisse un message et propose de prévenir le poste de secours en montagne de l’autre côté du Gave. Pas plus de réponse.

Là c’est une première. Aucun commerçant de Gavarnie n’a jamais connu un tel motif d’annulation. Il faudra désormais tenir compte des pièges à loups dans lesquels les randonneurs peuvent se faire prendre. Une telle situation n’est pas à exclure sur certains chemins des Alpes mais pas encore sur celui de Baysselance.

Du grand art ? Pas vraiment. Dans ce secteur des Pyrénées, le prédateur serait plutôt l’ours et non le canidé. Qu’on se le dise… Pour prendre les pyrénéens pour des imbéciles il faut s’y prendre différemment. Le retour de bâton est bien plus redoutable puisque maintenant les noms de ces clients circulent sur les réseaux sociaux… A bonne entendeur… !

Des anecdotes de touristes à profusion

Tous les offices de tourismes, hôteliers, restaurateurs ont de nombreuses anecdotes plus ou moins amusantes à raconter.

Il y a, de manière classique, les cloches de l’église qui dérangent comme récemment dans un des villages de Labatsus, les chiens qui aboient, les sonnailles des vaches et des moutons…. C’est beau à voir et à entendre mais uniquement lorsqu’on zappe sur la télécommande.

Il y a aussi cette naturaliste patentée d’une université qui prétend avoir vu des castors dans la vallée des gaves ou ces autres qui, le plus sérieusement du monde, photographient un ours alors qu’il s’agissait de marmottes.

Autant d’histoires qui alimenteront les discussions des soirées d’hiver au bar ou au coin du feu. Petit détail : nous n’avons pas osé demander à Péyo, le gardien du refuge et à Sylvain, le berger du coin, lequel des deux était propriétaire du piège à loup. A notre connaissance, aucune plainte n’a encore déposée….

Louis Dollo

Photo : Le loup était bien au camping en face le poste de police

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.