Quand le loup se raconte en forêt

Il n’y a guère que dans les régions où il n’y ni ours ni loup que l’on en rêve et que l’on raconte son histoire le plus souvent en faisant appel à l’imaginaire pour cacher la réalité. Néanmoins, ours et loups furent bien présents sur toute la France et même l’Europe en des temps pas si reculés. Dans les archives départementales, il n’est pas rare pour des généalogistes de trouver des cas de décès attribués aux grands prédateurs à une époque où ils ne se trouvaient pas seulement en montagne mais aussi en plaine.

Si dans les Alpes et les Pyrénées le développement économique annoncé autour du loup et de l’ours depuis 10 à 30 ans n’a jamais été au rendez-vous, une agence de voyages de Chagny en Saône et Loire  se lance dans l’aventure le 18 juin prochain. Cette agence a raison. Ses clients ne courent aucun risque : il n’y a pas de loups. Et la vérité n’est pas cachée : « L’animal fut en effet très présent dans nos campagnes et, au début du XX e siècle, on pouvait encore croiser des loups dans la région de Chagny, certains attaquants même les habitants ». Voilà qui met dans l’ambiance su « Petit Chaperon rouge ». Mère grand n’est pas loin….  Et il est précisé : «  cette randonnée de 8 km sera ponctuée d’arrêts dans la forêt, au cours desquels Gilles Platret, historien qui connaît bien le passé des loups de notre région, vous contera les histoires qui leurs sont liées, faisant ainsi revivre l’époque de nos ancêtres ».

Pour faire revivre cette époque ancestrale, chacun peut également se procurer l’ouvrage de référence de Jean-Marc Moriceau aux Éditions Fayard : ‘Histoire du méchant loup. 3 000 attaques sur l’homme en France. XVè-XXè siècle ». Il ne s’agit pas d’un ouvrage de propagande pro ou anti loup mais d’un travail de recherche scientifique. Pour ceux qui remettent en cause la possibilité d’attaques de loup sur les humains… ambiance garantie.  

Photo : Loup dans les Pyrénées (L. Dollo)

Laisser un commentaire

14 − treize =