Réchauffement climatique : La montagne

Avec le changement climatique, les zones de montagne subiront également une augmentation notable de la température, des effets de dégel, des modifications dans le débit des torrents et des cours d’eau.

Ces changements auront des conséquences pour les stations de montagne et sur les activités humaines.

La diminution des chutes de neige en hiver devrait rendre une partie de la faune plus vulnérable à des prédateurs tels que l’aigle royal.

En même temps la “neige de culture” se développe dans de nombreuses stations de montagne, y compris en haute altitude. L’inquiétude pesant sur la disponibilité en ressources en eau en aval et la recharge des nappes phréatiques peut devenir une réalité.

Les habitats des espèces devraient s’élever de quelques centaines de mètres au cours du 21èmesiècle.

Observations

Les glaciers alpins ont perdu environ le tiers de leur surface depuis la fin du 19ème siècle avec une accélération de la fonte des glaces depuis trente ans. Les glaciers pyrénéens, plus petits en général, sont également en pleine récession et auront sans doute complètement disparu au milieu du siècle. Cette fonte peut dans certains cas se traduire par une débâcle subite de l’eau retenue par le glacier, avec les risques associés en aval.

La perdrix des neiges, déjà soumise à de nombreuses autres pressions, devra se déplacer en altitude pour s’adapter.

En savoir plus….

Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique (ONERC)

Créé par la loi du 19 février 2001, l’ONERC a trois missions principales :

– collecter et diffuser les informations sur les risques liés au réchauffement climatique

– formuler des recommandations sur les mesures d’adaptation à envisager pour limiter les impacts du changement climatique

– être le point focal du GIEC en France

Laisser un commentaire

vingt − 13 =