Resto pour vautours dans les Pyrénées

Le Parc national va étudier l’opportunité d’une placette d’équarrissage, en Ossau

Le sous-préfet d’Oloron a demandé au Parc national des Pyrénées d’étudier la possibilité d’ouvrir un charnier dans la réserve naturelle d’Ossau (1), là où nichent 85 couples de vautours fauves, population en baisse depuis 2006 (125 couples).

Les éleveurs du haut Béarn sont favorables à « l’équarrissage naturel ». Or, par ce qu’Augustin Médevielle, maire d’Aste-Béon et fondateur de la fameuse Falaise aux vautours, désigne comme une « aberration absolue », les éleveurs avaient jusqu’alors à payer l’enlèvement des cadavres des bêtes mortes par l’équarrisseur venu d’Agen : « Au passage, bonjour le bilan carbone ! »

En savoir plus….

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.