Retour sur l’accident de Gavarnie

Un terrible accident s’est produit ce samedi 10 mars dans le cirque de Gavarnie, entraînant la mort d’un alpiniste. Le Cirque de Gavarnie, haut lieu pyrénéen de la cascade de glace, n’avait pas connu pareil drame depuis près de 9 saisons.
Alors qu’une cordée de trois alpinistes espagnols avait entrepris l’ascension de La Dame du Cirque, le leader, grimpeur très expérimenté, a provoqué en seconde longueur l’effondrement de la colonne sur lequel il évoluait, entrainant une chute de près de 80m et sa mort sur le coup. L’accident a été vu et a choqué les dizaines de cordées qui évoluaient à ce moment là dans le cirque. Ses coéquipiers également fortement choqués ont été récupérés au relais en hélicoptère par le PGHM. Il convient de souligner le très grand professionnalisme ainsi que la prise de risque des secouristes lors de cette intervention.

La Dame du lac est une voie située à la base d’Overdose (ligne parcourant la grande cascade du Cirque, 450m). Il s’agit d’une ligne de haute difficulté (grade 6/6+), très rarement gravie et fortement exposée en raison de l’instabilité notoire d’Overdose qui la domine. L’accident est probablement consécutif aux contraintes subies par la glace suite à une forte et soudaine variation de température : après deux semaines de relative chaleur, le cirque a connu une brusque chute de température les deux jours précédents l’accident.

Bien que pour la plupart les lignes du cirque de Gavarnie soient relativement peu sujettes au risque d’effondrement de structure, il faut néanmoins souligner la forte exposition des lignes Overdose (5/5+), Le Bug (5+), Il Maestro Di Ghiacco (6+), Lowe me, Love me Do (6+) et dans une moindre mesure Thanatos (6). Seules des conditions exceptionnelles de stabilité permettent d’envisager leur ascension avec un niveau de risque non disproportionné.

Photo M.Gasnier/CWN/Kairn.com

Laisser un commentaire

4 × 4 =