Retour sur l’étape parisienne de Montagne En Scène au Grand Rex

Mardi soir, s’est déroulée la 5ème édition parisienne de Montagne en scène au Grand Rex. Au programme, 4 films présentant les exploits sportifs de différentes personnalités bien connues du milieu de la montagne. Alex Honnold, Ueli Steck, Yannick Grazziani et Stéphane Benoist, les Flying Frenchies, Lionel Daudet ont voulu nous faire partager leurs expériences mais aussi les multiples émotions et souffrances qu’ils ont pu vivre au cours de leurs voyages.


Après une ouverture du festival en musique, Cyril Salomon et Manon Grimwood viennent animer la soirée en nous présentant le premier film ‘Sufferfest 2’. Alex Honnold et Cedar Wright nous offrent un spectacle vivant de leur tour du désert américain enchaînant plus de 40 voies d’escalade dans un rocher friable et avec comme seul moyen de locomotion leur VTT ! Malgré des conditions climatiques parfois extrêmes le repos est interdit. Les deux grimpeurs nous font part de leurs douleurs et satisfactions avec humour tout au long de leur périple.

Le deuxième film présenté a été réalisé par Christophe Raylat retraçant les deux fabuleuses ascensions de la face sud de l’Annapurna. Ueli Steck fut le premier à tracer la voie Beghin/Lafaille jusqu’au sommet en solo. Il nous confie à travers un entretien très émouvant ses doutes et ses peurs ainsi que les différents bouleversements psychologiques que ce type d’expérience peut engendrer. Yannick Grazziani et Stephane Benoist préfèrent former une cordée solidaire pour se lancer à leur tour dans cette course. A la fin du film, Yannick accompagné de Christophe Raylat, a pu nous exprimer les souvenirs de son ascension.

Le troisième film ‘Back to the Fjords’ retrace quand a lui les aventures scandinaves des Flying Frenchies. Sébastien Montaz-Rosset filme avec brio les exploits de la troupe de circassiens, musiciens, équilibristes, base-jumpers,… On découvre ainsi leurs dernières inventions toujours plus barrées, avec notamment la catapulte qui les propulse à près de 10 m du haut par dessus les parois des fjords norvégiens. Bonus : une partie de la troupe nous a fait le plaisir d’une petite démonstration sur scène de leurs acrobaties favorites.

Cette soirée s’est conclue par la projection du Dod Tour. Ce film retrace le tour de France de Lionel Daudet par des moyens non motorisés. Parti du sommet du Mont-Blanc vers le nord, Lionel y reviendra 465 jours plus tard. Beaucoup de distance est parcourue à pied puis en VTT mais également en pirogue, kayak, char à voile et bateau. Au fil du film, on se rend alors compte que cet exploit sportif est également une formidable aventure humaine.

texte : Aurélie Granger, Marie Couliou et Antoine Evrard

Les prochaines dates en province de l’édition Summer de Montagne En Scène à retrouver ici

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.