Risque d’euthanasie pour les chiens de berger

Les chiens patous qui outrepasseraient leur mission de garde des troupeaux et, malgré leur image sympathique, attaqueraient les randonneurs pourront être capturés dans les Pyrénées-Orientales et risquent même l’euthanasie, a-t-on appris mercredi de source préfectorale.
A la suite d’une nouvelle attaque de promeneuse par ce gros chien d’au moins 50 kilos à l’épaisse fourrure blanche ou tachetée, le sous-préfet de Céret, Antoine André, a demandé au maire d’Argelès-sur-Mer de prendre des dispositions en ‘vertu de ses pouvoirs de police’.
La victime, qui avait subi des morsures, avait été attaquée alors qu’elle promenait son propre chien.
Pierre Aylagas, premier magistrat de la commune située au bord de la Méditerranée et au pied du massif des Albères, a donc signé mardi un arrêté de ‘mise en dépôt’ qui autorise la capture des chiens par une société spécialisée et leur placement en fourrière, où ils seront examinés par un vétérinaire comportementaliste.

En savoir plus….

Photo : Le chien Patou en tête du troupeau de Jean-Pierre Pommiès dans la traversée d’Argelès Gazost dans les Hautes-Pyrénées (L. Dollo)

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.