Rôle des prairies dans la lutte contre le changement climatique

Pâturages et parcours : un vaste potentiel


 


Les prairies ont un vaste potentiel inexploité pour atténuer le changement climatique en absorbant et en stockant le CO2. En effet, les pâturages et les parcours représentent un puits de carbone qui, s’il est bien géré, pourrait être plus important que les forêts, selon un nouveau rapport de la FAO.


 


Couvrant quelque 30 pour cent de la surface de la terre non couverte par la glace et représentant 70 pour cent des terres agricoles, les quelque 3,4 milliards d’hectares de prairies peuvent jouer un rôle important en ce qui a trait à l’adaptation et à la réduction de la vulnérabilité au changement climatique de plus d’un milliard de personnes qui dépendent de l’élevage.


 


Selon le rapport Review of Evidence on Drylands Pastoral Systems and Climate Change, publié le mois dernier, la réalisation de ce potentiel devrait être une des principales priorités de l’après-Kyoto….

En savoir plus….


 


Voir également :


  • Review of evidence on drylands pastoral systems and climate change
  • FAO : Le bonheur est dans la prairie

  •  

    Laisser un commentaire

    un − 1 =