Rémy Bergasse propose une première ascension en 9a à Roquevaire

Hier à Roquevaire, 5°, 40 % d’humidité et un zeste de Mistral. Des conditions idéales qu’exploite Rémy Bergasse pour broyer les arquées de ‘Déséquilibre Technique Naturel’, un des projets équipés par Paul Dewilde l’an dernier au secteur Graffiti. Son premier 9a et du coup celui de la falaise aussi.

Il s’agit d’une connexion : il faut réaliser la première partie de ‘Symbiose’ (8b+), une portion rési autour de 8a+ et de continuer droit dans le mur avec un crux sur micro-prises pour un pas de bloc de 4 mouvements qui avoisine le 8A bloc avant un final technique mais moins difficile. Rémy réalise ainsi la première ascension de la voie après une dizaine de séances de travail et une quarantaine d’essais au total. Mais ce n’est que la version facile de la mouture, la voie ayant été équipée avec un départ plus à droite qui retraverse ensuite sur la gauche juste au niveau du fameux crux. Cette version dure du problème, nommée ‘Apothéose’ proposerait une approche en 8b+/c au lieu du 8a+ du socle de ‘DTN’. Rémy estime 9a pour ‘DTN’ en raison de l’investissement qu’il a mis pour la réaliser. Car pour lui, même si il admet manquer de référence dans le niveau, c’est plus dur que tous les 8c et 8c+ qu’il a réalisé précédemment. Avis aux amateurs !

En savoir plus sur son blog

Rémy est connu notamment pour avoir réalisé en septembre 2008 la première ascension du toît d’Orsay (8C link). Et pour la petite histoire et d’après nos calculs, ‘DTN’ serait le 4ème 9a des Bouches du Rhône après ‘Sachidananda’ (9a+, Orgon, première par Gérôme Pouvreau), ‘Aubade directe (Ste-Victoire, 9a+, première par Gérôme Pouvreau) et ‘Roby in the sky’ (9a, Les Goudes, première ascension François Legrand, seconde par Adam Ondra).

Rémy Bergasse dans la première ascension de ‘DTN’, 9a

crédit photo : coll. Bergasse

Laisser un commentaire

3 × 5 =