Seb Bouin revient sur sa première répétition du complexe du playboy, 9a/a+

Le jeune falaisiste varois Seb Bouin a réussi sa 3ème voie dans le neuvième degré jeudi avec la première répétition du ‘Complexe du playboy‘ de Gérôme Pouvreau, 9a/a+ dans le Lubéron. Interview-flash :

– Kairn : Raconte nous la journée de jeudi où tu as réussi la voie ?
– Seb : Ben le matin avec le Staps, j’avais un spectacle de danse à la fac. J’ai terminé à 13 h 30 et je suis parti direct pour l’essai du soir accompagné de ma mère. Après un 7a de chauffe, je mets un essai directement dans la voie et je tombe quasiment au dernier mouvement. J’étais un peu dégouté, du coup j’ai attendu un peu et j’ai fait un dernier essai à la nuit et ça a marché.

– Kairn : T’y croyais ce jour là ? Combien de séances de travail as-tu mis ?

– Seb : oui j’y croyais car j’étais déjà tombé deux fois en haut auparavant. En plus, c’était un peu ma dernière chance de l’année car ensuite je pars en Espagne pour les vacances de Noël et ça m’aurait fait une grosse coupure de quinze jours au moins. J’ai fait 10 à 15 séances en tout pour la faire.

– Kairn : Décris-nous un peu la voie

– Seb : C’est clair que c’est une King Line. Après un 8a, tu as 8 mouvements très intenses qui font monter le compteur à 8c+, un bon repos avec un talon , puis un gros jeté avec un gros ballant à contrôler, et un dernier 8c/c+ pour finir. Pour moi le crux c’est la séquence très courte en 8c+ du bas. Après je suis tombé quelques fois en haut car je n’éais pas trop calé. Le dur du bas sur petites colos très à sensations me plaisait moins. Le haut avec des mouvements assez éloignés sur monos, c’était plus mon truc.

– Kairn : C’est ta 3ème voie en 9, et la première en dehors de ton antre du Verdon. Compare en terme de difficulté.

– Seb : Ben c’est celle que j’ai fait le plus vite. Après, peut-être que j’ai un peu progressé aussi, j’en sais rien. C’est du 9ème degré, c’est sûr, autour de 9a/a+ je pense. Mais ma dernière voie dans le Verdon je l’ai trouvé plus dure.

– Kairn : Tu as aussi récemment réalisé d’autres belles voies dans le Sud ?

– Seb : Oui j’ai fait « Ptérodactyle », un 8c dans le Toulonnais au premier essai, peut-être un peu moins dur que 8c du coup, 8b+ ou 8b. J’ai aussi réalisé un magnifique éperon  au Boffi, la voie ultime du Petzl Roc Trip 2006.

– Kairn : Tes projets dans le Sud et en dehors à court terme ?

– Seb : Je pense aller sur « Aubade » et puis aller voir les voies de Rémy Bergasse à Roquevaire et à Luminy. Puis pê ensuite enchaîner avec d’autres trucs comme « La madone » de Gérôme Pouvreau dans le Lubéron. Ensuite, essayer le 9a de Pierre Soulé à La Verrière, « La guerre des nerfs ». Ensuite en Espagne pour les vacances, j’aimerai me frotter à  « Era vella » à Margalef et « Esclatamasters » 9a à Perles, avant un petit voyage à Red River Gorge en mars en compagnie d’Ezno Oddo.

Laisser un commentaire

1 × deux =