Secours en montagne et téléphone portable : le point sur le sujet au travers d’affaires bien réelles.

par Olivier Cousin, CRS secours en montagne, Briançon.

Contrairement à une croyance largement répandue dans le grand public et malheureusement souvent véhiculée par les médias, le téléphone portable a considérablement facilité le travail des services de secours en montagne et n’a pas engendré l’inflation de secours abusifs que l’on nous prédisait.
En effet, combien d’interventions héliportées fort coûteuses ou de caravanes terrestres bien pénibles sont évitées grâce à un simple coup de téléphone. Combien de randonneurs ou alpinistes blessés ou simplement égarés sont maintenant récupérés avant la nuit… Le nombre de secours de nuit, justement, a nettement diminué depuis la fin des années 90 et l’explosion de l’utilisation du portable. Le portable permet non seulement à une personne en détresse d’appeler au secours, de donner sa position, mais aussi de rassurer ses proches si elle est simplement en retard et d’éviter ainsi le déclenchement d’un secours. Les quelques appels effectivement abusifs ne sont rien face aux nombreuses vies sauvées grâce à son utilisation.


Lire l’article
Photo courtoisie de Philippe Poulet

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.