Sites d’escalade des Hautes-Pyrénées

 

Fin avril, le Président du Comité Départemental FFME des
Hautes-Pyrénées, Fred Nardin, mettait les pieds dans le plat au sujet de la
gestion des sites d’escalade du département et dénonçait l’ensemble des conventions.
[Voir l’interview du 28 avril 2012]

Nous apprenons, du côté du Conseil Général, que la situation
est en cours de « normalisation » avec la signature de conventions multipartites
qui associent la FFME, le CAF, les professionnels et l’Etat.

Dans l’immédiat, les maires ont réagi de manières très
diverses, et parfois totalement inappropriée, en allant de l’interdiction pure
et simple à des autorisations partielles avec encadrement ou tout simplement en
laissant libre un terrain d’aventure, tout simplement comme c’est le cas en
montagne.

En général, les mesures « réglementaires » sont
affichées comme à Lortet, Lourdes, Beaudéan ou le Cauterets au Pont d’Espagne (il
faut savoir le trouver). D’autres sont vieilles de 30 ou 40 ans et laissent libre
cours à la passion de chacun comme à Campan.

Nous vous tiendrons informés de l’évolution de la situation.

 

 

Laisser un commentaire

dix − 1 =