Ski alpinisme – Porter secours : ‘Il fallait que tout le monde se sorte de là’

Être témoin d’une avalanche, s’impliquer dans la recherche de victimes et leur apporter les premiers réconforts… ça laisse des traces. Cet habitant de la vallée, sportif, témoigne sous couvert de l’anonymat, « car je n’ai pas été le seul à agir et qu’il n’y a rien d’exceptionnel à porter secours à quelqu’un ». Il habite et travaille en vallée d’Abondance, c’est un sportif.

« Ce samedi-là, nous sommes partis à deux vers 9 heures du restaurant d’altitude de La Chapelle-d’Abondance, il n’y avait pas de vent. » Au programme : une randonnée à skis en direction du Mont de Grange par la Combe de Pertuis. Il s’en souvient : « Les conditions n’étaient pas terribles. On a rejoint l’arête de Bel air et passé une zone déjà purgée. » Chemin faisant, ils ont rattrapé et doublé deux autres randonneurs. « À 20 mètres du sommet, on a vu une plaque à vent se décrocher en dessous dans le couloir du “Petit Pertuis”. Nous sommes descendus une cinquantaine de mètres et avons constaté que l’avalanche était très importante. Tout le couloir était descendu, une épaisseur d’une quarantaine de centimètres sur une quinzaine de mètres de large et sur environ 300 m de dénivelé. »

En savoir plus…

Laisser un commentaire

13 − 1 =