Série d’accidents au Mont Blanc, dont un mortel

Pleine saison, plus grand beau temps : c’est l’équation angoissante pour le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix. La journée d’hier n’a pas échappé à la règle, avec 14 sorties pour les secouristes !
Dévissage (sans gravité) au dôme de Miage ; ophtalmie sévère sur l’arête des Bosses (mont Blanc) ; luxation de genou au-dessus du refuge d’Argentière ; fracture ouverte pour un alpiniste dans l’aiguille du Plan ; diverses chutes en randonnée, alpinisme, VTT ; récupération d’une cordée de trois alpinistes bloqués suite à des chutes de pierres dans le pilier Gervasutti…

Une chute de 200 mètres !
Et à 15 h 05, l’alerte donnée par un guide. Il venait de voir passer à côté de lui un sac à dos puis le corps d’un alpiniste. 200 mètres de chute ! Cela se passait (une fois de plus), dans le couloir du Goûter, menant depuis Saint-Gervais au refuge du Goûter puis au sommet du mont Blanc. Selon le capitaine Tonani du PGHM, « il est difficile de connaître la cause exacte de cette chute, dans la mesure où il n’y a pas eu de témoin direct ». L’alpiniste (un Français) était avec un compagnon, mais désencordé. Il aura sans doute glissé sur une pierre, selon le capitaine.

Plus d’infos
Photo courtoisie de Philippe Poulet

Laisser un commentaire

dix-neuf − huit =