Été 2012 : tendance itinérance

La Grande Traversée des Alpes (GTA)*, organisme chargé par les régions Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte d’Azur de développer le tourisme itinérant dans tout le massif alpin, vient de publier les actes des 2èmes Assises nationales du tourisme itinérant et son expertise en matière d’itinérance est largement évoquée dans le cahier Espaces n°112 consacré à « l’itinérance douce ». Plus que jamais, en cette veille de vacances d’été, la GTA croit que l’itinérance est une nouvelle chance pour la montagne, et le prouve !

Les actes des « 2èmes Assises nationale du tourisme itinérant » détaille en une soixantaine de pages l’intégralité des témoignages débats et tables rondes qui se sont déroulés à Ceillac (Hautes-Alpes) en septembre 2011 autour du thème spécifique de l’itinérance pédestre. « Ces échanges confirment la place de l’itinérance douce comme filière majeure de la diversification touristique et ouvrent des perspectives nouvelles » confie Muriel Faure, directrice de la GTA, en préambule de ce document.

Parallèlement, un article de Guy Chaumereuil, président de la GTA, est paru dans le numéro d’avril 2012 des Cahiers Espaces dédié à « l’itinérance douce » où il rappelle que l’itinérance est « un drôle de tourisme », qui n’a jamais été autant d’actualité et qui « pour les professionnels du tourisme, est affaire de conviction, de savoir-faire et de coordination. » On y trouve également un article rédigé par Libéra Berthelot et Caroline Hantz, deux doctorantes à l’IGA et par Grégoire Bel, chargé de mission « itinérance pédestre » à la GTA qui met en avant « au-delà des chiffres », le caractère très complexe des pratiques itinérantes dans le Vercors.

*Avec le soutien de l’Etat (DATAR), du Comité de Massif des Alpes, des départements alpins et de l’Europe.

Laisser un commentaire

cinq + 13 =