Test Sac à dos VTT Evoc FR ENDURO TEAM

La pratique de l’enduro est à la mode, le sac à dos VTT avec une protection dorsale intégrée se démocratise ! Beaucoup de marques en ont un modèle dans leur catalogue.

Evoc a été précurseur dans ce domaine, nous avons testé le modèle FR ENDURO TEAM de 16l

Description du sac :

Compact et léger, ce sac à dos VTT embarque une protection intégrée pour vous protéger en Enduro, où la dorsale est vivement recommandée, mais aussi en Bike Parc ou encore lors d’un trail en montagne à la journée.

Vous êtes soucieux de rouler en toute sécurité sans avoir à promener une armure, c’est ce type de sac qu’il vous faut.

Le concept est très simple, c’est un sac à dos technique de VTT dans lequel on fixe une protection près du dos.

Caractéristiques :

– Protection Dorsale norme CE EN 1621-2

– Réservoir Fourni : Non, 3 litres max (vendu séparément)

– Sangles : Ventrale, Pectorale

– Taille : S, M/L, XL

– Housse Imperméable : Non Fournie

– Volume du Sac : 16 litres

– Support pour le casque,

– Sangles pour protections en bas du sac,

– Compartiment pour poche à eau,

– Compartiment pour outillage,

– Poches sur le haut du sac et sur la ceinture ventrale,

– Sifflet de sécurité intégré,

– Dimensions : 27 x 56 x 11 cm,

– Poids vérifié complet : 1143 g en taille M/L,

– Poids de la plaque dorsale seule 168g en taille M/L

Prise en main, En action.

Nous avons utilisé ce sac pendant plusieurs mois, principalement en Enduro et lors de longues sorties à la journée en montagne.

Pour un rider de 1,75m, la taille M/L est préconisée, le sac est très haut mais permet de couvrir tout le dos, du bas jusqu’en haut, plutôt rassurant. Il faut bien utiliser les conseils de mesures pour déterminer la bonne taille.

Une très large ceinture ventrale avec fermeture scatch et clip permet un très bon positionnement complété par un maintien par une sangle au niveau de la poitrine qui est réglable en hauteur. Le crochet de cette sangle fait également office de sifflet de secours, astucieux.

Le réglage et l’ajustement du sac sur le dos sont primordiaux pour un confort optimum. A la première sortie et pente raide le sac à dos venait gêner la tête, le casque touchait le haut du sac. Apres réglage de la tension sur les bretelles plus aucun problème, il faut en effet que le haut du sac soit bien plaqué sur le dos pour ne pas entraver la mobilité de la tête.

La dorsale n’est pas complétement rigide, un peu matelassée au toucher, on n’a pas le sentiment d’avoir une armure dans le dos, elle se fait vite oublier et permet de la supporter tout au long d’une journée de ride, c’est confortable.

Coté rangements, il y a de la place, 16 litres sur le papier, ça permet d’embarquer le nécessaire pour une sortie à la journée, le casse-croute et l’appareil photo pour ramener les souvenirs.

Au total 4 poches avec fermetures éclair plus 2 poches latérales sans fermeture, une poche pour soutenir un casque et une poche en bas du sac pour ranger des sangles et crochets pour maintenir des genouillères ou coudières.

1 poche sur la partie droite de la ceinture ventrale qui permet un accès rapide sans retirer le sac. Peut accueillir un téléphone, un GPS, des clés, ….

1 une grande poche qui permet d’accéder à la plaque dorsale et accueillir une poche à eau de 3 litres maximum dans une pochette suspendue par un scratch, la poche à eau est bien fixée.

1 une petite poche haute et une poche en dessous sur les 2/3 du sac avec des rangements filets à l’intérieur pour les différents outils ou ustensiles.

En enduro, le casque intégral est souvent obligatoire mais pour la remontée on préfère le casque simple qui est beaucoup moins chaud ! La poche supérieure permet soit de maintenir un casque simple pendant la descente ou le casque intégral pendant la remontée.

Et enfin des sangles pour fixer des genouillères ou coudières sans empiéter sur le volume intérieur.

On a pu tester l’efficacité sur plusieurs chutes notamment une qui aurait pu faire très mal, en voulant imiter MacAskill, chute en arrière sur le dos dans des escaliers sans gravité.

A noter que la poche à eau Evoc vendue séparément est très pratique, elle s’ouvre en totalité, et permet donc un nettoyage efficace, d’autant qu’elle n’a pas peur de l’eau oubliée depuis 2 semaines (on a testé) pas d’odeur de plastique. Le tube se déclipse facilement de la poche pour le remplissage.

 

POINT FORTS

– Protection dorsale

– Faible poids

– Confort

– Support casque et protections

POINT FAIBLES

– Encombrement

– Nécessite un réglage fin pour ne pas être gêné avec le casque dans les fortes pentes.

– Poche à eau et housse de protection pluie vendues séparément.

CONCLUSION :

L’essayer c’est l’adopter ! En effet au départ, on pensait l’utiliser que lorsque la pratique engagée le nécessiterait et finalement, il est tellement confortable qu’il se fait vite oublier et devient votre compagnon pour toutes vos sorties. Nous ne pouvons que vous le recommander, vous trouverez surement votre bonheur parmi les 19 sacs Evoc avec protection intégrées !

Prix indicatif: 140€

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.