Test tenue Norrona Lofoten

Cela fait maintenant quatre mois que nous essayons de maltraiter la tenue Lofoten de chez Norrona. Nous avons mis à l’épreuve la veste Lofoten GTX active shell et le pantalon Lofoten GTX pro.

Commençons par le haut, avant de tomber le bas. La première qualité de cette veste, c’est sa légèreté. Moins de 500 grammes si on ôte le pare-neige. Impossible à obtenir sans dégraisser le superflu : il n’y a qu’une seule poche extérieure au niveau de la poitrine droite et une autre pour le forfait sur le bras gauche. Au bout de quatre mois intensifs, la veste commence à montrer des signes de frottement au niveau des bretelles du sac à dos. Mais quand on cherche la légèreté on peut s’attendre à bien pire. On a vraiment apprécié la coupe aboutie. Le dos reste bien protégé y compris en cas de mouvements désarticulés. La silhouette est bien mise en valeur. Les manchons en lycra (au niveau des poignets) sont forts appréciables lorsqu’on ne sait pas quoi faire de cette goutte qui vous chatouille le bout du nez, quand on est de corvée de vaisselle ou quand la neige vient à la rencontre de votre corps alors que ce n’était pas le programme. Enfin quand on s’en colle une bonne, quoi.

Le gore tex active shell, c’est vraiment génial ! Ici la respirabilité est la priorité et c’est bluffant. On a vraiment mouillé les chaussettes à la montée. Pas qu’on soit des acharnés du fractionné sur le bord des pistes, mais la charcuterie laisse toujours des traces de sel sur le maillot…

Coté imperméabilité, on n’a pas été déçus non plus ! On a dû se sacrifier les jours de poudreuse pour vérifier tout ça, on s’est forcé à faire quelques fautes de carre pour tester les performances de la veste et on n’a pas été épargné par la pluie cet hiver. Le résultat est très concluant. Notez bien les nombreux efforts pour ce test terrain sans précédent…

Le serrage des manches ainsi que la capuche sont parfaits.

Il est temps maintenant, d’enlever le bas et de regarder tout ça de plus près. Et là il n’est pas nécessaire de sortir une loupe ou un microscope pour voir ce qui saute aux yeux ! Ce pantalon n’est pas un best-seller par hasard. Autant la veste est légère, autant ce pantalon est plus que robuste. Genre Mercedes diesel, qui roule encore après 700 000 bornes (je ne ferai aucun parallèle avec les voitures au Maghreb). Le gore tex pro utilisé offre une imperméabilité à toute épreuve ! La respirabilité est compensée grâce aux ouvertures intégrales sur les côtés de la jambe. Libre à vous d’agrémenter le tout d’un sous-vêtement plus ou moins technique… On retrouve cette logique de durée de vie au niveau des chevilles grâce aux renforts en tissus probablement issus de la NASA. C’est souvent ici que les pantalons se font attaquer par les skis. La guêtre est parfaitement efficace. Le pare neige (jonction possible avec la veste) ou les bretelles contribuent à garder le dos au chaud et les fesses au sec. Ah oui, j’oubliais l’essentiel, ce pantalon est super agréable à porter ! Tout est très fonctionnel, des fermetures éclair étanchées aux différents serrages à la taille. Rien n’a été laissé au hasard.

Pour conclure, on le savait déjà, mais Norrona perdure dans une tradition de performance en alliant choix des tissus et harmonie des couleurs… Notez qu’on n’est pas tous des vikings norvégiens et qu’il ne faut pas se vexer si vous devez choisir une taille de moins que d’habitude.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.