Test Terrain : veste et Pantalon Alpine Patagonia.

Le test a été mené par Pierrick Hotelier, Guide de haute montagne au cours de l’hiver qui s’achève.

Conditions du Test
Durée: Journalier avec plus de 100 sorties par tous les temps.
Lieu du test : Les Alpes françaises et Suisse.
Activités: Alpinisme, cascade de glace, Ski de montagne, raquette à neige.

Une veste aux coloris séduisants !

Un produit dans la même lignée que le pantalon testé ci-après : après 3 mois d’essai sur le terrain, un bilan positif pour ce type de produit.

Une veste typique de ce que nous recherchons pour la montagne : légère, efficace contre les intempéries (pluie, neige) et le vent. Pas trop chaude pour éviter la condensation en dessous, fonctionnelle pour se polyvalence dans toutes les activités différentes faites avec.

Une capuche enfin efficace : serrage par 2 zips au niveau du cou, utilisables même avec des gants (des moufles !) pour un serrage au plus près de la tête, afin de conserver une rotation de celle-ci, et de la capuche en même temps. Serrage sur l’arrière de la tête pour un tour de front de la même façon.

Des bas de manches rallongés par une partie en matériau imperméable et stretch, couvrant généreusement les gants, la montre, évitant ainsi l’entrée de vent ou de neige. Très appréciable comme innovation.

Renfort au niveau du col de la capuche, dans la zone d’usure du cou. Après 3 mois d’utilisations, aucune apparition de points faibles. Juste quelques fils des scratch des poignets se sont défaits.

Aération par 2 zip sous les bras, fermeture éclaire à double sens.

2 larges poches poitrine permettant de par leur large capacité de glisser beaucoup d’essentiel.

La fermeture frontale n’est pas désaxée, mais un renfort en haut évite d’avoir le menton au contact avec celle-ci. Elle n’est pas à double sens.

Veste respirante, efficace dans l’aspect aérobie et transfert de la transpiration vers l’extérieur. Côté hydrophobe parfait, aucun problème là-dessus.

Le Pantalon Alpine.

Un surpantalon avec ouverture intégrale sur le côté.

Porté intensivement pendant 3 mois durant l’hiver 2015

Un vêtement léger de prime abord, stretch permettant une grande liberté de mouvement dans la pratique du ski de randonnée, de la raquette à neige ou de la marche.

Un traitement déperlant efficace, même après plusieurs lavages (30° en machine avec lessive). Voir conseil de lavage en fin de test.

Pantalon type salopette avec une excellente couverture du bas du dos. Possibilité de décrocher l’arrière du pantalon sans avoir à retirer les bretelles, utile parfois en montagne. Un bouton pression est situé un petit peu haut dans le dos mais de part la souplesse des matériaux employés, avec une main opposée cela s’avère assez simple après utilisation.

Le zip des jambes permet une aération pour les temps chauds et pour éviter une transpiration excessive dans l’effort. Les fermetures éclaires sont traitées contre l’entrée d’eau.

2 poches cartes sur les cuisses, avec un volume permettant de glisser des cartes type IGN Top 25.

Bas de jambes avec guêtres intégrées et zip de serrage. Néanmoins pour des chaussures au montant étroit, l’utilisation de guêtres est bienvenue. Il est possible de mettre en place une attache sur la sous guêtre pour avoir un passant sous la chaussure, ce qui compense alors ce point.

Renfort sur les parties intérieures des jambes pour une meilleure durabilité. Très efficace

Solidité des parties les plus exposées,les bas de jambes qui sont protégés, le produit est sensible de par sa légerté aux accrocs comme beaucoup d’autres vêtements light de montagne. En 3 mois d’utilisation intense, un seul trou au niveau des jambes. Pas de décollage de coutures ou autre.

Une respirabilité très efficace, pas de sensation d’étouffer lors de pratique aérobie.

Moins aimé,la coupe type Waders qui donne un look différent en refuge. Un style à aimer.

Entretien:

Lavage machine 30° sans assouplissant en utilisant une lessive de type NST ou Nickwax. Possibilité d’y joindre un traitement de déperlance.

Séchage en machine, programme doux. Si vous n’avez pas de machine à sécher, un fer en le passant sur le produit sans contact mais assez prêt pour que le fil Teflon puisse réagir.

L’entretien se fait régulièrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.